Bienvenue à notre unité prothétique

Nous avons aménagé une nouvelle section pour recevoir les personnes atteintes de déficits cognitifs sévères ou modérés entraînant des problèmes d’orientation ainsi que des comportements perturbateurs. Notre unité fermée assure la sécurité des clients errants et fugueurs et laisse libre cours à l’errance sans que ce comportement ne devienne un comportement perturbateur.

Nous appelons cette unité “prothétique”, c’est-à-dire que l’environnement agit comme une « prothèse » auprès des résidents en compensant leurs pertes cognitives et motrices. Nous devons penser à un milieu de vie au lieu d’un milieu de soin.

  1. L’environnement s’adapte aux résidents et non le contraire : le milieu de vie représente le plus près possible, une résidence de type familiale. Nous voulons offrir un milieu sécurisé, bienveillant et rassurant pour nos résidents.
  2. Nous respectons le biorythme des résidents : nous observons la routine de nos résidents et nous nous informons des habitudes de vie de ceux-ci afin de diminuer l’agitation et les comportements perturbateurs qui peuvent être engendrés lorsqu’un soin ou une intervention est imposé. Alors, il se peut que vous voyiez un résident en pyjama ou pas encore rasé, car il n’était pas disposé à faire ses soins.
  3. Nous respectons la réalité vécue par le résident : la majorité de nos résidents vivant avec des troubles cognitifs ont la maladie d’Alzheimer, ceci signifie qu’ils revivront des moments et des émotions de leurs passés de façon régressive. C’est pourquoi, par exemple, au lieu de leur dire « Mme Tremblay vous avez 85 ans, vos enfants sont grands », nous leur offrirons une poupée thérapeutique.

Dans notre unité de soins prothétique, nous avons à cœur le bien-être de votre proche, en nous assurant d’offrir un environnement sécuritaire et adapté où le respect et la dignité sont au cœur de nos interventions.

Au Manoir le Beau Rivage, dans notre unité prothétique, nous prônons une approche adaptée à la personne âgée (AAPA). Cette approche vise à améliorer les soins offerts à votre proche en personnalisant les interventions selon une vision globale.

Nous désirons voir la personne au-delà de sa maladie, en tenant compte des différentes sphères de sa vie (aspect physique, cognitif, social et affectif) et de ses besoins spécifiques.

Nous voulons lui redonner du pouvoir sur sa vie, la possibilité de faire ses propres choix, et ce, dans le respect du rythme de chacun.
Nous voulons permettre aux résidents de réaliser des activités significatives d’une manière autonome et positive. Ils peuvent ainsi exploiter leur plein potentiel en utilisant leurs capacités résiduelles. Des activités de la vie quotidienne (AVQ) seront notamment mises en place afin de créer un environnement normalisant, et ce, dans un cadre familier.

En impliquant les proches dans des activités significatives, nous diminuerons ainsi les comportements perturbateurs et les symptômes d’agitation qui accompagnent souvent les troubles cognitifs irréversibles. D’ailleurs, c’est la personne agitée qui en souffrira le plus (rejet de l’entourage, contention, anxiété, déclin de l’autonomie, etc.). C’est pourquoi nos interventions seront centrées sur les besoins individuels et les particularités de chacun.

Pour ce faire, nous demandons la collaboration des familles et des proches aidant afin d’apprendre à mieux connaître la personne que nous accueillerons. Un formulaire « Un mot à mon sujet » vous sera remis ainsi qu’un questionnaire sur les habitudes d’hygiènes de votre proche. Ces outils seront précieux pour les intervenants du milieu, afin, dans la mesure du possible, d’adapter les soins et les activités quotidiennes proposées.

  • Diagnostic de démence irréversible présentant des symptômes comportementaux et psychologiques de démence (SCPD) contrôlables ayant besoin d’un environnement calme.
  • Manifestation de certains comportements tels que : errance invasive, fouille, fugue, désorientation.
  • La personne doit être ambulante, c’est-à-dire qu’elle doit pouvoir se déplacer seule dans l’unité (peut être en fauteuil roulant). Une aide peut être apportée pour les transferts.
  • Adhésion de la famille à l’approche prothétique.

Dès qu’un résident ne répond plus à l’un des critères d’admissibilité ci-dessus, il peut être réorienté vers un autre service d’hébergement.

  • La personne est dangereuse physiquement envers les autres résidents, les employés ou elle-même
  • La personne a des comportements déviants à caractère sexuel
  • La personne est grabataire (alitée, qui ne peut quitter son lit) ou ne peut plus circuler seule dans l’unité prothétique

Tous les résidents de l’unité prothétique auront le même forfait de soins de base comprenant :

  • le loyer
  • la téléphonie
  • la télédistribution
  • les 3 repas et 2 collations par jour
  • la tenue de dossier automatisé RPA360
  • la présence d’infirmières auxiliaires et d’une éducatrice spécialisée
  • l’entretien ménager 1x/semaine
  • l’entretien des vêtements 2x/semaine
  • l’entretien de la literie 1x/semaine
  • l’aide partielle à l’alimentation (couper les aliments)
  • une toilette partielle 6x/semaine
  • un bain avec lavage de cheveux 1x/semaine
  • une aide partielle à se vêtir et se dévêtir matin et soir
  • une vérification et un changement de protection 2x/jour
  • faire le lit 1x/jour
  • administration de médication en dispill 4x/jour

 

Pour en savoir plus sur la méthode Montessori
qui sera appliquée dans cette unité

montessori-alzheimer.com

 

Pour avoir plus d’informations sur notre projet